Press "Enter" to skip to content

Mais qui en veut à Jérôme Cahuzac?

Le site MEDIAPART annonce que le ministre Jérôme Cahuzac aurait eu un compte en Suisse, chez UBS plus précisément et qu’il aurait déménagé ce compte vers Singapour…
LIBERATION, L’AFP et toute la Presse reprend cette information qui ne manque pas de sel mais qui n’a rien de surprenant sur le fond.
Il est de notoriété publique que la corruption règne dans le milieu politique français de droite à gauche et que la Suisse connaît très bien tous ses acteurs….
Ce n’est pas Eric Woerth ni Nicolas Sarkozy qui diront le contraire.
Jérôme Cahuzac qui bien sûr dément, annonce qu’il poursuivra tout le monde en diffamation, mais que pouvait-il faire d’autre?
Si MEDIAPART lance cette info, on peut légitimement penser qu’on les a tuyauté sérieusement, ce site étant plutôt proche du gouvernement français.
Alors qui en veut à ce riche ministre? une femme délaissée? Dans toute affaire, cherchez la femme dit le dicton et on s’étonne que MEDIAPART ne se soit pas informé auprès de PARIS MATCH.
Marié avec Patricia Ménard, chirurgienne esthétique, avec laquelle il a trois enfants, il divorce, vraisemblablement en 2010, l’année du transfert à Singapour d’après MEDIAPART, pour épouser, en janvier 2012, Stéfanie Jarre, décoratrice et fille de Maurice Jarre et Dany Saval.
A sa sortie du cabinet Evin, n’obtenant pas de poste de professeur des universités-praticien hospitalier en chirurgie cardiaque parce que rocardien, il exerce la chirurgie esthétique, dans une clinique de chirurgie du cuir chevelu et d’implantation capillaire à Paris, avec une certaine Patricia Ménard, son épouse.

«Je réitère le démenti formel que j’ai apporté directement auprès de Mediapart : je n’ai jamais disposé d’un compte en Suisse ou ailleurs à l’étranger. Jamais», déclare le ministre du Budget dans un communiqué transmis à l’AFP. Il annonce avoir donné mandat à ses avocats de porter «plainte au pénal», «dans les plus brefs délais», «pour diffamation».
On se souvient d’Eric Woerth démentant avec force toutes les accusations le concernant, et se faire discret lorsque la preuve fut apporté de son mensonge, tout comme la justice française d’ailleurs…
Que Jérôme Cahuzac se rassure, il ne risque rien, et concernant l’inquiétude quant à son honneur, c’est un truc qui n’a plus cours en politique française.

http://www.el-dia.com/2013/04/03/cahuzac-tous-des-chiens/

LE CHANGEMENT: EN FRANCE, EN SUISSE OU A SINGAPOUR?