Florence Cassez, candidate en 2017.

Pour tous les pays qui regardent la France aujourd’hui, c’est clair, les politiques de Gauche comme de Droite, les Médias, tous ont désigné Florence Cassez candidate aux présidentielles de 2017.

Telle Jeanne d’arc qui se serait libérée des Anglais, ou d’un Napoléon de retour de l’île d’Elbe  tout le monde voulait la voir, la toucher et se vanter d’avoir oeuvré pour son retour. Ingrid Betancourt, elle, victime d’un enlèvement n’a pas eu un tel retour triomphale, même si Sarkozy en avait quand même beaucoup rajouté…. Mais Ingrid Betancourt n’était qu’une citoyenne comme une autre, pas une ancienne détenue pour enlèvement et complicité d’assassinat…

On connaît la justice et les médias au Mexique, c’est à peu près la même chose qu’en France. On a évidemment relevé quelques irrégularités dans la procédure, des articles totalement fantaisistes, mais il n’en reste pas moins vrai que Florence Cassez était en compagnie de preneurs d’otages et d’assassins…et d’otages lorsqu’elle a été arrêté.

Valérie Trierweiler, la première dame de France s’est précipitée au domicile des parents de Florence Cassez, aussi, la famille de Mohammed Merah attend sa visite avec impatience…

François Hollande qui donnait des leçons de dignité à Gérard Depardieu s’est ridiculisé une fois de plus, tout comme Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, tout sourire et fier comme Artaban  Pour le sang contaminé et le Rainbow Warrior, on l’a connu plus discret.

Ce soir, tous les détenus, tous les assassins, tous les preneurs d’otages mexicains demandent la nationalité française, demendant à profiter du traitement que cette république bananière réserve à ses ressortissants quelque soit leur casier judiciaire.

Florence Cassez présidente en 2017 envisage son prochain gouvernement d’ouverture avec sérénité; les repris de justice à Gauche comme à Droite ce n’est pas ça qui manque dans l’hexagone….

 

William Cardspeare