Press "Enter" to skip to content

La justice après Christine Lagarde et Bernard Tapie

Une perquisition a été mené ce matin au domicile de Bernard Tapie dans une enquête réclamée depuis longtemps par El Dia de la Républica et tout citoyen (respectueux des droits et de la morale) sur les conditions d’octroi d’un chèque de plus de quatre cent millions d’euros par Christine Lagarde à l’ancien patron de l’OM et d’Adidas.

A l’époque du quinquennat de Nicolas Sarkozy, nous avions soupçonné  Christine Lagarde d’avoir touché une rétro-commission dans cette affaire et appelé à une enquête contre cette incompétente ministre des finances mais habile magouilleuse qui s’était empressée de se faire nommer directrice du FMI en remplacement de l’éminent Dominique Strauss-Khan, mari d’Anne Sinclair et mis en examen actuellement pour proxénétisme….

Que du beau monde; il faut se souvenir que Bernard tapie qui jouit d’une certaine popularité avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, ceci expliquant probablement cela…

L’état curieusement avait abandonné la voie judiciaire, malgré une victoire en cassation. D’autre part, les intérêts de Bernard Tapie auraient été favorisés. Christine Lagarde est  visée par une enquête de la CJR, pour « complicité de détournement de biens publics » et « complicité de faux », une broutille dans le monde politique.

Nicolas Sarkozy qui compte faire son retour en 2017 s’est précipité devant les caméras à la suite de la libération de Florence Cassez, tel Zorro défendant les faibles et les opprimés….

La France n’est pas sortie de l’auberge des Tenardier….

William Cardspeare