CEVIPOF: les français se méfient….

Le CEVIPOF, organisme de statistiques et d’analyse politique révèle que les français sont de plus en plus méfiants vis à vis des politiques, mais la question est intentionnellement mal posée.
En effet, le CEVIPOF en parlant des politiques aux français, parle des Elites(?)… De quoi impressionner le français moyen qui modère de ce fait ses propos.
Si le CEVIPOF appelait un chat un chat, ou un politique un pourri, voire une andouille, et dans la majorité des cas une andouille pourrie, le citoyen dirait réellement ce qu’il a sur le coeur.
Comment oser qualifier François Hollande, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy, Jean-Marc Ayrault et tous les autres d’élite? Le CEVIPOF n’a plus toute sa tête!
C’est faire honte aux savants de tout poil, chercheurs, scientifiques anonymes, mais qui sont bien l’élite de ce monde. En aucun cas, les politiques de tout bord ne sont l’élite du globe. Parvenus, corrompus, incapables, le monde politique se compose de tout ce qui est détestable chez l’homme.
Donc, aux réponses politiquement correctes, les français sont 52% à ne plus faire confiance ni à la droite, ni à la gauche, de quoi rassurer les partis politiques. En effet à moins de 95% de très mécontents, aucun espoir de changement.
Ils sont 85% à estimer que les hommes politiques ne se préoccupent pas des gens comme eux. C’est dire le fossé, le simple citoyen est d’une innocence qui frise la stupidité….
C’est le « dégoût » et « l’ennui » qui progressent le plus dans l’esprit des Français à l’évocation de la politique, quand la « méfiance » reste le sentiment le plus souvent mentionné.
le conseil municipal est l’institution qui recueille le plus d’opinions positives (56% contre 66% en 2009). La cote de popularité de l’Europe reste haute, ce qui est incompréhensible, avec moins d’un Français sur deux qui considère que l’Union européenne est une bonne chose. l’institution présidentielle se maintient -à un niveau plutôt faible- en ne perdant que 2 points depuis 2009, mais faisons confiance à François Hollande pour accélérer la baisse….. Un président « inquiètant » pensent les Français de François Hollande, ce qui dénote enfin une certaine lucidité.
En bref, les français s’inquiètent, se méfient mais continuent à voter. On a que ce qu’on mérite selon un dicton…

William Cardspeare