Press "Enter" to skip to content

François Hollande ou Gérard Depardieu?

Amazon.com: The Count of Monte Cristo: Gérard Depardieu, Ornella ...

Alors que l’affaire Depardieu continue de faire couler beaucoup d’encre, c’est aujourd’hui Catherine Deneuve qui vient défendre Cyrano contre l’infâme Torreton, l’aigri, le jaloux.
Hier c’était Guy Bedos qui jugeait cette affaire pitoyable, mais il est vrai qu’il est plus facile de juger lorsque l’on n’est pas concerné, la fortune de l’humoriste, représentant l’argent de poche de Gérard Depardieu.
Il est amusant de constater dans ce genre d’affaire les points de vue des uns et des autres en fonction de leurs situations personnelles et non pas comme ils le prétendent tous, au nom de la morale.
Un principe qui devrait réunir toute cette basse cour, est la liberté! La liberté de choisir, d’aller et venir, de s’établir ou on le désire…
En France, la liberté on connaît peu,car la liberté nécessite du courage, alors que le modèle français (assistanat) est tellement confortable.
En France, lorsque l’on est en contradiction avec les lois, le gouvernement en place, donc en principe avec une majorité de la population, on bloque la circulation, on fait grève, on emmerde le monde entier mais pas un ne songe à changer de profession, de pays et à changer soi-même.
Gérard Depardieu et tous les autres exilés, ceux qui veulent être libres et en désaccord avec la majorité élue , auraient pu faire le choix de bloquer le périphérique parisien aux heures de pointe, s’asseoir sur les rails du TGV etc etc.
Ils ont préféré organiser leurs vies différemment avec tous les inconvénient que cela comporte, une affirmation qu’ils sont biens vivants si on les compare à ces millions de veaux qui ont voué leurs existences sur un François Hollande ou un Nicolas Sarkozy pour ne citer que les deux derniers.
Le Président de la République est un serviteur de l’état, un fonctionnaire. Les rassemblements les soirs d’élection à la Concorde ou a la Bastille tendent à prouver que c’est au contraire un roi, un pharaon, un Dieu.
Jéröme Cahuzac dont il apparaît de plus en plus certainement qu’il a eu un compte en Suisse (comme tant le monde) a demandé quelque chose qu’il était sûr de ne pas obtenir afin de noyer un peu plus le poisson. Demander à une banque dont le secret bancaire est le fond de commerce de dire si oui ou non Jérôme Cahuzac détient un compte au sein de celle-ci est un tour de passe-passe qui ne trompera personne. Tout d’abord il est certain que le fameux compte s’il existe n’est pas au nom propre de Cahuzac mais au nom d’une société off-shore comme cela se fait automatiquement. Jérôme Cahuzac nous prend pour des simplets, à la façon d’un certain Eric Woerth, magouilleur en tout genre et ministre du budget… comme Cahuzac. Lui aussi se voulait le champion de la lutte contre l’évasion fiscale alors que son épouse en était un principal rouage….
Jérôme Cahuzac proposait hier de taxer les exilés fiscaux; encore une déclaration pour détourner l’attention de son compte, car on ne voit pas comment l’état français pourrait mettre en place une telle mesure. D’autre part, il ne serait pas difficile d’obtenir une autre nationalité pour ces résidents hors hexagone….
Parions que comme pour Eric Woerth, Jérôme Cahuzac peut dormir sur ses deux oreilles, et une fois l’affaire oubliée, le sémillant ministre du budget reviendra donner des leçons de morale tout comme Eric Woerth réapparaît dans diverses émissions de télé pour donner son sentiment sur tel ou tel sujet… Le français n’est pas rancunier.

L’année 2013 s’annonce catastrophique et non comme une sortie de crise que se plaisent à annoncer tous les politiques, mais il est vrai que pour eux, 2013 sera des plus juteuses à l’instar des autres années . Irresponsables depuis des décennies, les différents partis, Gauche et droite ont mené la France à l’agonie.

Depardieu et tous les autres exilés, loin d’être des égoïstes, sont avant tout responsables. On aurait aimé en dire autant de la classe politique…

William Cardspeare