Jacques Tardi: les ministres au travail.

EmpireCostume - Chevalier, Légion d'Honneur 1er Empire : bijou ...

 

Jacques Tardi, auteur de bandes dessinées s’est vu attribuer la légion d’honneur (vous savez la médaille en chocolat…) mais il a fermement décliné l’offre.
Afin d’affirmer sa liberté envers tous les pouvoirs quelqu’ils soient, il a décliné cette proposition socialiste.
Les ministres sont au travail, on l’aura compris. Quand son nom apparaît au Journal officiel, il faut indiquer son acceptation et se faire décorer pour «prendre rang». Ce sont les ministres qui adressent les dossiers à la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur. Les dossiers sont ensuite instruits par le Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur et ses décisions soumises au président de la République. L’intéressé n’ayant postulé à rien, c(est donc bien un ministre qui s’est occupé de cette importante affaire….
Jacques Tardi pour refuser s’il en était besoin cette médaille de pacotille déclarait: «Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d’aucun autre pouvoir politique quel qu’il soit. C’est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille». «Je n’ai cessé de brocarder les institutions. Le jour où l’on reconnaîtra les prisonniers de guerre, les fusillés pour l’exemple, ce sera peut-être autre chose».
«Je ne suis pas intéressé, je ne demande rien et je n’ai jamais rien demandé. On n’est pas forcément content d’être reconnu par des gens qu’on n’estime pas», conclut le créateur d’Adèle Blanc-Sec.
Comme Aragon, Berlioz, Sartre, Camus et quelques autres, Jacques Tardi n »a pas succombé aux honneurs de fantoches, une qualité qui se fait rare…

William Cardspeare