Press "Enter" to skip to content

Eva Joly, magistrate puis crapule…

Eva Joly propose un jour férié pour Kippour et un autre pour l'Aïd ...

Incroyable bouillon de pourriture que le milieu politique français. Eva Joly après s »être présentée comme le bras séculier de la justice a enfin montré son vrai visage, une arriviste comme les autres à l’image de sa copine Cécile Duflot.
Aigrie d’avoir fait une score aussi minable aux présidentielles, Eva Joly cherche à reprendre pied dans la politique et n’hésite pas à enfreindre la loi pour parvenir à ses fins…
En compagnie du repris de justice José Bové, et d’un autre aigri qui ne se remet pas de n’avoir pas obtenu un poste au gouvernement, Jean-Vincent Placé, compagnon de Cécile Diflot les nouveaux Tenardier de la politique française, Eva Joly est rentrée par effraction dans une maison appartenant au groupe Vinci pour protester contre le projet d’aéroport dans le secteur de Notre Dame des landes.
La crapule notoire qu’est José Bové déclarait:
« C’est un acte illégal parce qu’on ouvre un bâtiment qui appartient à Vinci mais c’est un acte légitime parce que nous sommes en plein hiver, qu’il y a des millions de personnes dans la rue, que donc on respecte la loi sur les réquisitions ». Les escrocs ont toujours des arguments à faire valoir, souvenez vous de Bernard Tapie, un spécialiste…
Europe Ecologie les Verts ne déroge pas à la spécificité de la politique française, tous pourris. Ces quatre là (Eva Joly, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, José Bové) en sont un bel exemple.

William Cardspeare