Press "Enter" to skip to content

Jean-Patrick Courtois, le dernier téméraire!

2014-2020 : une nouvelle étape pour notre ville - Tous les ...
En France, une ville qui bouillonne au bord de la Saône, c’est Mâcon. Capitale de la Bourgogne, elle est dirigée par le Sénateur-Maire, Jean-Patrick Courtois. Homme politique atypique, la langue de bois il ne connaît pas, mais l’action c’est son dada…
Et justement à propos de dada, Mâcon s’est doté d’un complexe équestre digne des plus grand pôle européen comme Moorsele en Belgique. Les cavaliers du monde entier s’y pressent, et pas des moindres puisque des participants aux jeux olympiques de Londres seront présents au CSI de Macon (concours international) qui aura lieu les 16, 17, 18, 19 août 2012.
Jean-Patrick Courtois représenté par Isabelle Teisserenc directrice de l’établissement, a visé juste en visant grand. Situé au carrefour du nord et du sud de l’Europe, la région est déjà un haut lieu équestre avec les concours de Sainte Cécile, de Cluny et du très prisé Equita-Lyon par les meilleurs cavaliers mondiaux.
Dans un cadre exceptionnel, dominé par un château aménagé en appartements, le site est équipé d’immenses carrières Toubin-Clément reconnues comme meilleurs terrains d’obstacles, dotées d’un éclairage de dernière génération qui ne laisse rien dans l’ombre, et bien sur pas le cheval
Un hall fermé avec tribunes, ascenseur, restaurant, et une piste de 80 mètres par 40 qui pourra recevoir des concours internationaux indoor, c’est tout simplement magnifique!
Le concours de Mâcon est déjà un événement européen puisque ce sont des cavaliers de toutes les nations qui ont demandé leur participation et il n’a malheureusement pas été possible de dire oui à tout le monde, le site ne pouvant accueillir que la moitié des demandes…
Au jour d’aujourd’hui, à la veille de ce concours, on peut sans crainte affirmer que Jean-Patrick Courtois a gagné son audacieux pari et qu’il a propulsé Mâcon au rang des grandes capitales du cheval.
Mais à Mâcon, ce n’est pas seulement le cheval qui passionne son maire, il aime aussi les bateaux puisqu’il a fait moderniser un port de plaisance qui est le plus grand de France sur rivière, une alternative intéressante pour les grands yachts à moteurs qui hivernent en Méditerranée.
Son centre-ville, écrin historique, recèle de nombreux trésors dont la “ Maison de Bois ” et sa façade sculptée emblématique, ou les magnifiques Tours du Vieux Saint-Vincent. Ce sont aussi de nombreuses demeures d’époque : le Musée des Ursulines, l’Hôtel de Senecé qui perpétue le souvenir d’Alphonse de Lamartine, l’Hôtel de Montrevel actuel Hôtel de Ville et toujours chef d’œuvre de l’architecture du XVIIIe siècle, l’église de style néo roman Saint-Pierre, sans oublier l’Apothicairerie de style Louis XV de l’hôtel Dieu ou encore le Square de la Paix, témoin de la signature du Traité de Versailles…
De passage à Mâcon, que l’on soit amateur de grands vins, de plaisance, d’art ou de chevaux, l’envie vous prendra de vous y installer, pour son charme, ses infrastructures, son dynamisme et son Sénateur-Maire, vice-président du sénat, qui décidément réconcilie les français avec les hommes politiques. Après Charles, c’est Jean-Patrick Courtois, le dernier téméraire!

De notre correspondant en France, PHILIPPE PENCIOLELLI