Press "Enter" to skip to content

le FN ou La Révolution?

Il était amusant hier soir à l’annonce des résultats de voir les femmes et hommes politiques de tous bords expliquer pourquoi ils avaient perdu et que cette responsabilité incombait à tout le monde….

Sur ce point ils avaient raison, mais en omettant l’explication qui s’impose, tous responsables car tous des crapules!

Rachida Dati, véhémente, se posant en donneuse de leçons alors qu’elle est un des symboles de cette république bananière dont ne veut plus la majorité des français.

Nommée par Nicolas Sarkozy comme ministre de la justice mais sur de vrais-faux diplômes, fille-mère poursuivant en justice un homme très fortuné qui ne veut pas de cette paternité, élue député européen sans conviction afin de profiter des indemnisations etc etc…

Rachida Dati est l’exemple type des politiques français. la population fatiguée de ces magouilles politiques qui durent depuis le Général De Gaulle a choisi l’abstention pour la plupart, (plus de la moitié de cette population n’est pas inscrite sur les listes électorales), et ceux qui se dérangent encore, après avoir essayé la Droite, puis la Gauche, puis encore la Droite, en viennent logiquement à voter pour un parti certes pas très fréquentable et privé de démocratie.

Le FN n’est pas un parti qui fait envie et sa présidente n’excite pas les foules mais il a l’énorme avantage de n’avoir jamais été au pouvoir et d’être une victime de la dictature instaurée par De Gaulle. Si la Droite de Sarkozy qui disait combattre le FN, avait eu quelques velléités démocratiques, elle aurait instauré le scrutin proportionnel afin que l’assemblée nationale soit la juste représentation du peuple français et le parti de Marine Le Pen aurait fait la preuve de son inconséquence.

Il n’en reste pas moins que les peuples européens les mieux nantis sont de plus en plus europhobes et la faute en revient aux divers Barroso et aux institutions européennes qui rajoutent une administration à une administration nationale déjà trop envahissante.

Pour les français qui n’avaient pas le droit de s’exprimer hier soir sur les plateaux de télévision, contrairement aux politiques, l’analyse du vote était très claire, il faut se débarrasser de cette clique politique. A l’UMP, ils sont en parti d’accord, à commencer par couper la tête de Jean-François Copé et qui les en blâmerait?

La France aujourd’hui, à bousculer le Monde; certes d’une façon moins brutale qu’en 1789, mais le faux révolutionnaire qu’est Jean-Luc Mélenchon semblait y voir le signe non-pas d’une révolte, mais d’une révolution…

Philippe Penciolelli

fn-revolution