Press "Enter" to skip to content

Du Rififi pour Sarkozy

Lunettes non remboursées: Sarkozy s'est-il contredit? - LePost.fr ...

Pour Nicolas Sarkozy, depuis sa perte du pouvoir il y a des noms qu’il voudrait voir disparaître au milieu de la rade de Marseille, les pieds noyés dans le béton… Liliane Bettencourt, Emmanuelle Mignon, les Buisson père et fils Patrick et Georges, Pierre Giacometti et tant d’autres…

L’association anticorruption Anticor a déposé une plainte contre X pour favoritisme et détournement de fonds publics, visant Nicolas Sarkozy et son entourage au sujet de sondages commandés par l’Élysée sous sa présidence.

La plainte concerne notamment les conventions conclues en 2007 entre l’Élysée, représentée par la directrice de cabinet Emmanuelle Mignon, et la société Publifact de Patrick Buisson, pour des sondages et des conseils évalués à un montant de 3 millions d’euros. Les contrats avec Publi-Opinion de Georges Buisson, fils de Patrick Buisson, et la société Giacometti-Peron de Pierre Giacometti, conseiller de Nicolas Sarkozy sont également ciblés par l’association.

Une première plainte, sur le même sujet, avait été déposée en 2010 mais l’enquête avait été bloquée par la cour d’appel de Paris en raison de l’immunité pénale du chef de l’État. Le Parrain n’étant plus le parrain, les juges reprennent du poil de la bête…
Et pan, voilà qu’un autre juge veut entendre Nicolas Sarkozy non-pas dans l’affaire de paternité/Rachida Dati qui passionne la France entière mais pour l’affaire, cette vieille très vieille affaire Bettencourt…
Il pourrait donc être entendu cette semaine à Bordeaux par le juge Jean-Michel Gentil qui lui a proposé un rendez-vous… Un ancien parrain garde tout de même certaines prérogatives.
Donc, un premier rendez-vous aurait été proposé à Nicolas Sarkozy vendredi dernier, mais il était indisponible. Probablement une conférence du grand homme sur la vente de chaussures à la sauvette.
le juge enquête notamment sur des soupçons de financement illicite de la campagne 2007 par Liliane Bettencourt et suite à la perquisition menée au domicile et dans les bureaux de l’ancien président, il voudrait comprendre pourquoi des sommes d’argent sont encore libellés en francs???. Pour le blanchiement, il faut voir du côté d’Eric Woerth, c’est un spécialiste du Franc… suisse.

William Cardspeare