Un escroc patron d’Orange dans une république exemplaire?

Stéphane Richard brandit la menace de l'itinérance contre Free Mobile

On aura tout vu dans cette république bananière que François Hollande veut exemplaire…
François Hollande qui a d’une certaine façon escroquer les français au même titre que ses prédécesseurs (voir l’article François Hollande est-il un escroc?) a tout d’abord choisi un premier ministre qui avait eu maille à partir avec la justice dans une histoire d’attribution de marché, de façon à être bien clair sur sa république exemplaire….
Il y a eu l’affaire Cahuzac, celui qui voulait pourfendre tous les fraudeurs et aujourd’hui, un grand dirigeant d’entreprise publique représentant 170.000 personnes est mis en examen pour escroquerie en bande organisée mais cela ne dérange pas François Hollande et sa république exemplaire…

le chef de cet Etat Bananier, lors de l’émission «Capital», sur M6 avait annoncé la couleur et Le conseil d’administration a confirmé Stéphane Richard à la tête d’Orange lundi après-midi.
La veille, François Hollande avait été clair, confirmant ce qu’Arnaud Montebourg avait laissé entendre un peu plus tôt : Stéphane Richard, mis en examen dans l’affaire de l’arbitrage Tapie – Crédit Lyonnais, reste patron Orange. Pour Arnaud Montebourg, il y a les actes et les discours, tout comme François Hollande.
Un détail amusant, après ces prises de positions au plus haut de l’état, le titre de France Telecom avait gagné plus de 3% lundi matin, comme quoi, un escroc à la tête d’une entreprise ça rassure les actionnaires…

François Hollande a expliqué qu’il ne voulait rien faire qui puisse déstabiliser Orange et ses 170 000 salariés. Car, a-t-il expliqué, il a deux intérêts à préserver dans cette affaire : celui de l’entreprise et celui de l’Etat. «Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu’il y ait de conséquence de la procédure judiciaire, il restera», a-t-il dit, avant d’ajouter : «Si la procédure judiciaire venait à être d’une nature telle qu’il ne puisse pas être dirigeant de l’entreprise, à ce moment là une autre décision serait prise». Pour François Hollande, l’incarcération de Stéphane Richard serait-il un empêchement majeur? Pas sûr dans cette république exemplaire…

Stéphane Richard, l’ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy est bien sur un lampiste et les juges se demandent qui est le ou la chef de cette bande d’escrocs…
Des noms les plus fous circulent sous le manteau et un seul des protagonistes de cette affaire se sent rassuré, n’étant nullement soupçonné d’être le chef, c’est Bernard Tapie…

William Cardspeare