Press "Enter" to skip to content

Christine Lagarde, chef de bande et du FMI

Mise en examen de Christine Lagarde | Contribuables Associés

On l’avait compris, les juges en charge de l’affaire Christine Lagarde ne l’ont pas mise en examen par égard pour le FMI, institution dont l’activité principale est de sabler le champagne et de s’en mettre plein les poches avant de redistribuer les fonds versés par les états membres. Un travail très difficile qu’un employé de bureau de poste pourrait remplir et c’est pour cela que l’on recrute des gens ayant fait preuve de leurs incompétences….

Christine Lagarde si comme on a pu le constater était nulle comme ministre des finances durant quatre ans sait par contre très bien mener sa barque, étant à la tête d’une jolie fortune…. Il ne serait pas étonnant que Bernard Tapie, une crapule notoire est lui aussi participé par un geste à la consolidation de cette fortune, lui même ayant touché quatre cent millions du seul fait de Christine Lagarde…

« Le Canard enchaîné » indique que, l’Etat a décidé de se constituer partie civile dans le dossier Tapie, sur ordre du président François Hollande. Le 22 mai dernier, le ministre des Finances Pierre Moscovici avait évoqué cette possibilité. Dans cette affaire, « s’il s’avérait que les intérêts de l’Etat ont été lésés, alors Bercy utilisera les voies de droit qui sont à sa disposition, parmi lesquelles la constitution de partie civile dans le volet non ministériel du dossier », avait expliqué le ministre.

Dans cette affaire,  le juge arbitre Pierre Estoup, ce magistrat à la retraite, âgé de 86 ans, avait été désigné fin 2007 par Christine Lagarde et avait donc à l’époque… 81 ans. Décidément dans l’entourage Sarkozy, les vieux ont la parole, après Madame Bettencourt… Toujours est-il que cet honorable vieillard a été mis en garde à vue aujourd’hui tout comme l’avocat de Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne.

Mediapart donne quelques précisions sur Maurice Lantourne qui serait un avocat spécialisé dans le droit des faillites, le contentieux commercial et le droit pénal des affaires. Il a créé sa société en 1991 et a notamment assuré la défense de Gérard Longuet et Loïk Le Floch-Prigent, et s’est également impliqué dans les dossiers Moulinex et Eurotunnel.

Quant à L’Express, le journal a affirmé que lors d’une perquisition effectuée le 14 mai dernier dans l’un des domiciles de Pierre Estoup, les policiers auraient saisi un livre dédicacé par Bernard Tapie le 10 juin 1998 dans lequel il louerait le « courage » du « président Estoup » et l’assurerait de son « infinie reconnaissance ». Ce qui tendrait à confirmer que l’homme d’affaires connaissait Pierre Estoup avant qu’il ne soit désigné arbitre, contrairement à ce qu’il a clamé haut et fort récemment sur Europe 1, le 23 mai, et dans « Le Parisien », le 24 mai. Mais à 86 ans, on mélange un peu et c’est ce qui arrange Christine Lagarde.

Afin de redonner un peu de crédibilité au FMI, il aurait été salutaire que la justice française soit sans compromission et mette Christine Lagarde en examen devant un tel faisceau d’accusations. Après DSK, le FMI n’avait vraiment pas besoin d’une Christine Lagarde. La France reste toujours un exemple pour les républiques bananières.

William Cardspeare