Bové-Mélenchon, la guerre des racailles…

Jose-Bove-Jean-Luc-Melanchon_reference.jpg
José Bové qui était cul et chemise avec Jean-Luc Mélenchon, en veut à l’ancien sénateur de ne jamais venir au parlement européen.
Le député Gangster européen José Bové a poussé mardi un « coup de gueule » contre Jean-Luc Mélenchon et son appel à donner un « grand coup de balai » politique, soulignant le peu d’assiduité du coprésident du Parti de gauche au Parlement européen. « C’est un coup de gueule parce que je pense que quand on veut faire le chevalier blanc de la démocratie, quand on veut dire il faut faire un coup de balai et, en gros, il y a les élus corrompus d’un côté et le peuple légitime de l’autre, je crois qu’il faut se rappeler à un moment que celui qui dit ça a été élu dans le Sud-Ouest député européen et que, malheureusement, sa présence au Parlement européen, le moins qu’on puisse dire, est assez épisodique ».
José Bové se fait-il plus idiot qu’il ne l’est?
Jean-luc Mélenchon est le profiteur politique type, se faisant élire pour vivre aux crochets des contribuables, et avant d’être député européen, il ronronnait près du radiateur au Sénat. Celui qui dénonçait les patrons gagnant 10.000 euros sur LCI il y a quelques années, n’a jamais touché moins de 15000 euros par mois, plus les avantages, retraite etc….

Jean-Luc Mélenchon en réponse taxe José Bové de jaloux.

Le dépiuté européen José Bové est mal placé lui aussi pour donner des leçons, étant un repris de justice notoire, ne respectant ni la loi, les personnes pas plus que la propriété, et profitant à son tour des largesses de cette république bananière au lieu de moisir en prison, comme il le devrait si la France était un état de droit…

Deux crapules qui étaient d’accord hier pour enfumer les plus démunis et qui aujourd’hui s’invectivent ouvertement, et qui risque de faire voler le front de gauche en éclat. Mais Jean-Luc Mélenchon l’avait avoué en Off, le front de gauche, il n’y a jamais cru….

William Cardspeare