Harlem Désir, une fripouille repentie?

Harlem Désir favorable à un référendum sur la moralisation de la vie politique
Le premier secrétaire du PS Harlem Désir, un ancien repris de justice, a créé la stupéfaction en défendant vendredi, lors d’une rencontre avec des nouveaux militants à Limoges, l’idée d’un référendum auprès des français en vue de mettre en oeuvre des réformes pour la moralisation de la vie publique. 

 « Nous devons donc organiser un véritable sursaut démocratique, remettre à plat tout ce qui doit l’être pour que les électeurs retrouvent confiance. Je crois que les Français peuvent être saisis pour nous permettre d’aller jusqu’au bout. Si le président de la République veut saisir les Français nous sommes totalement mobilisés pour faire adopter cette réforme. Je crois que les Français, s’ils sont appelés dans un référendum à s’exprimer sur ces sujets, diront qu’ils veulent une république exemplaire ».

Harlem Désir n’a pas l’air d’être conscient que pour établir une république exemplaire, la priorité sera d’interdire à une personne ayant eu maille à partir avec la justice la direction d’un parti politique….
Au début des années 1980, il s’engage dans le syndicat étudiant UNEF, antichambre du parti socialiste et tremplin pour entrer en politique . Proche de Julien Dray, il devient en 1984, le président de l’association SOS Racisme, association qui lui sert à promouvoir sa carrière personnelle.
Il sera condamné à 18 mois de prison avec sursis pour recel d’abus de biens sociaux en 1998, ce qui ne gêne en rien le PS, les fripouilles ils ont l’habitude…
Emploi fictif, abus de biens sociaux, dette au trésor public non réglée et amnistiée par François Mitterrand, Harlem désir n’est pas le mieux placé pour édifier une république exemplaire….
Il est vrai que au PS, depuis François Mitterrand, la mystification c’est LA Spécialité.
William Cardspeare