Press "Enter" to skip to content

Sarkozy, capitaine du Concordia

Le paquebot de croisière Costa Concordia s'échoue au large de la ...

Nicolas Sarkozy s’est présenté devant les français hier soir comme un capitaine de navire pour justifier sa candidature. C’était une belle image et assurément les français l’auront imaginé à la barre du Concordia ayant depuis cinq ans échoué la France sur les hauts-fonds.

A l’inverse du véritable capitaine du Concordia, Nicolas Sarkozy ne veut pas abandonner le navire afin de continuer à profiter des avantages de la fonction. N’ayant plus rien à prouver quant à son incompétence à gouverner, et plus imaginatif que le capitaine du Concordia, Nicolas Sarkozy compte incendier le navire.

La leçon que l’on retiendra de ces deux naufrages est qu’il serait souhaitable d’élire des gens aptes à naviguer. On se souvient des énormes lacunes qu’avait laissé transparaître  Nicolas Sarkozy en 2007, tout comme Ségolène Royal, et il aurait été plus judicieux de refuser ces candidatures….

Aujourd’hui, nous sommes dans la même situation; François Hollande serait un capitaine de pédalo selon une partie de la gauche, un capitaine qui n’a jamais navigué selon son ex-femme Ségolène… Alors qui ? Jean-Luc Mélenchon qui se prend pour le grand timonier ayant fais ses classes au Sénat et au parlement européen avec la constance du salaire, 15000 euros par mois….

Marine Le Pen qui revendique le poste, son prénon la prédisposant à cela et secondée par une bande de flibustiers…

Le plus sûr est de refuser tout ce petit monde, d’abroger les 500 signatures et de lancer une nouvelle campagne de candidature en précisant les modalités de la fonction. CDD de deux ans pour ouvrier qualifié, non renouvelable payé 5000 euros. On est sûr que Sarkozy comme tous les prétendants actuels vont se désister…