Press "Enter" to skip to content

La Grèce sonne la fin de l’Euro…

Alors que le Portugal, l’Espagne, l’Italie sont aux prises avec différents plans de sauvetage de leurs économies, tandis que la France en pleine élection présidentielle tente de cacher qu’elle est au bord du gouffre, la Grèce elle, n’en est plus à faire semblant et affiche la couleur, elle ne pourra pas rembourser les 14 milliards dont elle devait s’acquitter le 20 mars ni la suite d’ailleurs…

Nous l’avions écrit à maintes reprises envers et contre les déclarations des prétendus économistes comme Christine Lagarde plus douée pour nager dans une piscine que dans la finance. Seul Nicolas Sarkozy dont on se demande bien quelle est la spécialité, ne s’en est pas rendu compte !

La Grèce ne remboursera pas un kopeck et afin de se sortir d’une situation inextricable va abandonner l’euro pour revenir au drachme et retrouver enfin une marge de manœuvre et éviter une révolution.

S’en suivront l’Espagne, l’italie, et quoi qu’en dise Nicolas Sarkozy, la France.

Une faillite généralisée inévitable d’une monnaie qui a été pensé par des politiques, incapables d’administrer la moindre échoppe…. L’Europe redeviendra un marché commun, et uniquement cela. Pour une fois que Charles de Gaulle avait raison…