Press "Enter" to skip to content

Sarkozy 2012, un compte à rebours intenable…

Nicolas Sarkozy pour des raisons électorales évidentes tente de minimiser l’état financier de la France qui est en réalité au bord du gouffre. Après avoir accusé les grecques d’avoir falsifié les comptes de l’état, diverses commissions font apparaître que c’est une coutume très répandu dans tous les pays d’Europe et la France est un modèle du genre ne serait-ce qu’avec les carambouilles successives pour équilibrer les comptes de la sécurité sociale au détriment des épargnants comme on l’avait démontré dans différents articles.

« Promener » les français jusqu’en mai en balayant le mot rigueur d’un revers de bras comme si cela ne concernait pas la France ne sera pas une chose facile alors que François Fillon prétendait tabler sur une croissance de 1% alors qu’il sait pertinemment que nous allons entrer dans une phase de récession, copieusement annoncée par tous les observateurs.

Mentir, camoufler, magouiller sont les principales activités de la classe politique dans son ensemble. L’UMP et le gouvernement pour garder le pouvoir et l’opposition avec le PS en tête pour conquérir ce fameux pouvoir si profitable et dont la désintéressée Cécile Duflot a si bien négocié sa future élection pour l’intérêt général bien entendu…

Les dernières nouvelles du déficit commercial de la France sera de 70 à 75 milliards d’euros en 2011, en forte progression par rapport à celui de 2010 (51,4 milliards. Le précédent record de déficit commercial de la France – 56 milliards d’euros en 2008 sera pulvérisé.

Avec Nicolas Sarkozy, ça aura été le quinquennat de tous les records…..