Press "Enter" to skip to content

Sarkozy and Co, une mafia hongroise?


La danse des Sarkozy

Il semblerait au vu de certains remaniements que des intérêts privés soient le vecteur principal de ces grandes réformes.
Par exemple:
Le Pôle Emploi, fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC sur une idée de Nicolas Sarkozy, compterait  50.000 employés.
La Sécurité Sociale, comprenant l’Assurance Maladie, l’Assurance Vieillesse et les URSSAF compterait 120.000 employés.
Ces deux organismes seraient concernés par une réforme récente concernant les « complémentaires santé ».
Depuis le 1er janvier 2009, 170.000 employés auraient été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une « mutuelle employeur obligatoire « …
Ceux qui ont des enfants auraient également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf exception). Ce serait une conséquence de la loi Fillon de 2003…
C’est le même organisme qui a remporté les deux marchés : le groupe Malakoff-Médéric, obtenant 170.000 adhérents supplémentaires…
On pourrait ajouter les 800.000 salariés CHR (café-hôtellerie-restauration) qui entreront dans le dispositif en janvier 2011.
Cette compagnie d’assurance et de prévoyance Malakoff-Médéric sur le marché français est :
– n°1 des groupes paritaires de protection sociale,
– n°2 de la retraite complémentaire,
– n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance).
Le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric le 30 juin 2008, 6 mois avant la mise en place du dispositif « mutuelle obligatoire employeur » pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi.
Le président de Médéric cède sa place au président de Malakoff : Guillaume Sarkozy. Au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la CNAM de 2004 à 2005.Guillaume Sarkozy est le frère de Nicolas.
Intéressons-nous maintenant au troisième larron : François Sarkozy.
Pédiatre de formation, a abandonné la pratique pour l’industrie pharmaceutique depuis 2001.
Il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.
François Sarkozy a lancé une chaîne de télévision spécialisée internet financée par le laboratoire Sanofi. Ajoutons ses relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoë. Il fait partie aujourd’hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique.
Trois frères omniprésents :
– l’un en charge de l’exécutif : notre Président,
– l’un à la tête d’un des plus gros groupes d’assurance santé,
– le dernier sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques.
Alors, les Sarkozy voudraient-ils faire danser la France sur leur musique qui n’a bien sur rien de commun avec celle de Franz Liszt…