Press "Enter" to skip to content

L’Europe, l’Euro, au bord de l’Explosion…

Alors que les frasques de DSK ont fait la Une des actualités, que François Filllon annonce des mesures d’austérité pour les supprimer ensuite se rendant compte qu’un quatrième jour de carence toucherait les plus pauvres, et que Danielle Mitterrand, la dernière Fan de Fidel Castro, épouse du plus grand bonimenteur politique de la cinquième république, vient de s’éteindre, c’est l’Euro qui tient la vedette car contrairement aux déclarations de Nicolas Sarkozy, il est au bord de l’explosion.

La dette de la Grèce, oubliée, les Européens croyaient aux rassurantes déclarations du président français se présentant comme le champion de la « Crise ». Hors l’Italie vient frapper à la porte avec une dette colossale comparée à la Grèce, tandis que l’Espagne engluée dans un chômage tout aussi colossal n’aura bientôt comme seule ressource, la méthode américaine et japonaise, faire tourner la planche à billets.

La monnaie unique a montré ses limites dans ce rassemblement hétéroclite de pays qu’on appelle Europe. La France va prendre le même chemin, ses finances étant à bout de souffle, et les services des impôts assimilés à des racketteurs ne feront que précipiter l’opinion public dans les rues avec le désordre qui en découlera….

Tous réclameront de la BCE, des euros, encore des euros, toujours plus d’euros, avec l’inflation qui va de pair !

Le Hic sera l’Allemagne, historiquement contre toute inflation, rappel de la naissance du nazisme.

L’Allemagne donnera le signal de la fin de l’euro, revenant à une monnaie forte qu’elle avait dans le passé et qu’elle a troqué contre une monnaie de dupes.

Les autres, France, Italie, Espagne et les 13 pays restant de la zone euro auront le choix de garder l’euro qui sera une monnaie de singe ou revenir à leurs anciennes devises…

Pour les peuples européens, rigueur, faillite, ruine sont à l’ordre du jour, mais ça, ni François Hollande pas plus que Nicolas Sarkozy ne vous en parleront.