Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy: Quand le Prof est un cancre!

Nicolas Sarkozy s’est voulu pédagogue dans son intervention télévisée, mais un pédagogue qui n’a rien compris au problème ne peut pas être convainquant.
Il regrette que la France dépense 150 quand elle gagne 100, mais qui est en charge des finances depuis cinq ans et plus, Nicolas et ses amis! Qui a augmenté les prélèvements obligatoires de 50 milliards par an appauvrissant les français, Nicolas Sarkozy et Christine Lagarde!
Nicolas Sarkozy st un cancre en économie et en homme d’état!
Il a comme seule consolation, c’est qu’il n’est pas le seul, les « têtes » de l’union européenne étant aussi nulles que lui, et que dire du FMI…
La nouvelle affaire de tout ce beau monde pour sauver le système est de donner de l’argent aux gouvernements qui ont stupidement dépensé et aux non moins stupides banques investissant dans n’importe quoi et avec n’importe qui; (rappelez vous l’escroquerie Madoff).
L’Europe ne fonctionne pas, adieu l’Europe. L’Euro ne fonctionne pas, adieu l’euro. Ne soyons pas plus royalistes que le Roi.
Ces bricolages politiques n’ont aucun intérêt à être sauvé, c’est s’enfoncer dans le chemin de l’erreur et admettre qu’on soutient un système idiot quoi qu’il en soit.
Une entreprise qui n’est pas viable dépose son bilan et ferme, c’est la sagesse qui l’impose. Un système politique qui a fait faillite doit être remplacé et non sauvé, c’est encore une fois la preuve que Nicolas Sarkozy n’y comprend rien!
Pour établir un système sain, il faut repartir sur des bases saines et ne pas s’obstiner sur une monnaie unique, sur un traité commun qui n’ont pas leur raison d’être avec de telles disparités entre les pays qui composent l’Europe.
La Grèce ne remboursera pas un euro car elle ne le pourra pas, tous les économistes vous le diront. Alors pourquoi faire croire a un effacement de 50% de la dette, simplement pour vous endormir.
Le système doit être sauvé disent les politiques, ce n’est que dans leur seul intérêt, et c’est là et seulement là que Nicolas Sarkozy n’est pas totalement nul.