Press "Enter" to skip to content

Bactérie E, le concombre supplante Fukushima.

CONCOMBRE LE GENEREUX - Pépinières Jacques Briant

Alors que l’Espagne envisage de déposer une plainte pour discrimination dans l’histoire du concombre qui tue, l’Allemagne tente de comprendre d’où provient cette bactérie tueuse.
Bien que le foyer de l’épidémie soit en Allemagne, la bactérie E est présente dans pratiquement tous les pays:
« Quinze cas ont été confirmés en Suède, 14 au Danemark, six en France, sept aux Pays-Bas, deux au Royaume-Uni, deux en Autriche, un en Espagne et deux en Suisse », selon le dernier bilan publié par la Commission. L’Institut Robert Koch maintient ses recommandations contre la consommation de tomates, concombres et salades crues.
Fukushima qui continu à déverser dans le Pacifique sa radioactivité et accessoirement dans les airs à moindre dose est passé au second plan dans un premier temps avec l’affaire DSK et est pratiquement oublié maintenant avec le concombre tueur.
L’épidémie de E. coli entéro-hémorragique (ECEH) est considérée comme « un épisode sans précédent », mais les bilans des victimes divergent entre la Commission et l’Allemagne, foyer de l’épidémie.
Alors de toutes les façons, radioactivité ou concombre, il va falloir y passer.