Press "Enter" to skip to content

Badinter, Valls et tout le PS en défenseur du violeur.

Robert Badinter, actualité Robert Badinter avec Le Parisien.

Par Lucette Jeanpierre.
Badinter et Valls incarnent l’esprit de caste de la nomenklatura socialiste

Christine Tasin et Pierre Cassen ont écrit, ce mardi, un article intitulé : Affaire Strauss-Kahn : La dégénérescence de la nomenklatura socialiste, où ils montraient combien les masques tombaient, et comment cette affaire montrait la trahison, de la part de la direction du PS, des valeurs de mai 68 et de mai 81.
http://ripostelaique.com/affaire-strauss-kahn-la-degenerescence-de-la-nomenklatura-socialiste.html
Comment mieux compléter cet article que d’écouter les deux interventions sur youtube de Robert Badinter et surtout de Manuel Valls, qui, manifestement, acceptent mal que Laurent Joffrin, Ivan Rioufol et Franz-Olivier Giesbert leur rappellent qu’il existe aussi la présomption d’innocence pour la femme de chambre, que l’ensemble de la gauche a oublié toute la journée de dimanche et de lundi, qu’ils vont avoir du mal à nous faire, après cet épisode, le numéro de la gauche morale, et qu’ils ont des explications à donner au peuple de France quant à la personne dont ils voulaient faire un futur président de la République.

La haine que ne peuvent dissimuler Robert Badinter et Manuel Valls sent à plein nez l’esprit de caste, qui doit prendre absolument le dessus, au nom de la présomption d’innocence (seulement pour DSK) sur les faits.

Naturellement, toute honte bue, Manuel Valls essaie de faire le coup de la mauvaise image que de tels débats donnerait de la politique, et des dérives populistes possible. Ben voyons…