Press "Enter" to skip to content

François Hollande sable le champagne.

François Hollande est au comble de la joie en ce dimanche 15 mai 2011. L’écueil terrible qu’il redoutait a disparu, la route vers 2012 est ouverte sans l’ombre d’un nuage dans le monde du PS.
Pourtant, François Hollande n’est pas au dessus de tout soupçon à l’image de son ancien rival. Les magouilles lors des présidentiels de 2007 ressortiront, la fausse image présentée par le couple Royal-Hollande pour tromper les français resurgira. Les opérations immobilières dans la bonne ville de Neuilly referont surface et ce n’est pas la perte de 10 kg de graisse qui rendront François Hollande intègre.
Nicolas Sarkozy compte sur la naissance du petit monstre concocté avec Carla Bruni pour amadouer les français sur son bilan calamiteux, mais la hausse des impôts tous azimuts, les petites misères qu’il entend faire aux automobilistes avec l’interdiction des détecteurs de radars finiront de l’envoyer se consacrer au baby-sitting.
Il pourra s’adjoindre les services de sa ministre des finances Christine Lagarde plus experte à changer les couches qu’a orienter l’économie.
Non, décidément l’homme ou la femme providentiel pour 2012 n’est pas encore déclaré et ce n’est ni au sein de l’UMP ni au PS et encore moins au centre qu’il faut le chercher.
Frère François Bayrou pourtant lui aussi se met à rêver…

dernière minute:

Benjamin Brafman, un des avocats de Dominique Strauss Kahn vient d’arriver au commissariat de Harlem. Par le passé, cet avocat new-yorkais réputé a défendu le chanteur et producteur de rap Sean Combs, alias «P. Diddy» accusé de port d’arme illégal, le rappeur Jay-Z, poursuivi en 1999 pour agression sexuelle, et été l’un des nombreux avocats de Michael Jackson, lorsque le roi de la pop avait été jugé pour des faits de pédophilie.