Press "Enter" to skip to content

Jacques Chirac, relaxé à vie.

Comme d’habitude, un politique en France (et encore plus lorsque c’était un chef de l’état) ne craint pas la « justice » de la république bananière française.
L’empilement des lois, des règles de constitutionnalité et autres permettent d’échapper à la justice; ajouter y quelques complaisances de magistrats « indépendants » et vous avez un des régimes les plus corrompus de la planète.
Maître Leborgne, qui ne l’est pas, surnommé « la clarté dans la confusion », a trouvé une ficelle constitutionnelle pour reporter aux calendes grecs le procès de Jacques Chirac et de ses sbires. Viendra s’ajouter une prescription du fait du renvoi, CQFD l’affaire est jouée.
Quelque chose de surprenant? Non, pas un média n’a crié au scandale car tout le monde connaissait le dénouement de l’affaire Chirac. on se souvient de la relaxe de Dominique de Villepin alors que le rapport des deux juges était accablant dans l’affaire Clearstream.
En France, l’impunité totale pour les politiques, c’est la règle et elle ne semble pas prendre le chemin du changement, malgré la république exemplaire de Nicolas Sarkozy…
Défense de rire, il est déjà en très mauvaise posture….