Press "Enter" to skip to content

Matignon-Fillon, transparence à retardement.

Alors que Le Canard Enchaîné va révéler le financement des vacances de François Fillon par l’état égyptien, Matignon s’empressait aujourd’hui de passer un communiqué par un souci de transparence…. A croire que les services du premier ministre prennent la Presse et les français pour des C…!
Alors que la polémique fait rage autour des déplacements en jet privé de Michèle Alliot-Marie et de Patrick Ollier qui est une forme de corruption, c’est au tour du premier ministre de profiter d’avantages qu’il devrait s’interdire pour s’éviter toute compromission…

François Fillon a donc emprunté un avion fourni par Hosni Moubarak, mais il a également profité d’une croisière sur le NIL, en bref des vacances aux frais des égyptiens.
Inutile de tomber dans l’extrême comme le ridicule Noël Mamère qui se dit effondré, mais malheureusement pas assez pour se pendre, mais il n’en reste pas moins que le principe qui devrait guider un homme politique est de ne rien accepter pour ne rien devoir.
Hors on sait que les classes politiques de pratiquement tous les pays sont pourries jusqu’à l’os, et que cette sorte de complaisance est quasiment journalière.

Car en y regardant de plus près, François Fillon n’a pas reçu de diamant, n’a pas fait vivre ses enfants aux frais de tiers durant des années dans des châteaux de la république, n’habite pas un château offert par son père instituteur comme Jacques Chirac, mais c’est vrai a fait un tour en bateau qui ne lui appartient pas… comme un certain Nicolas Sarkozy.

La Presse unanimement rapporte ces faits et c’est son rôle, pas mécontente de trouver un sujet qui passionne voir déchaîne le bon petit peuple qui hurle plus par jalousie que par morale.
Alors le monde politique pourri, c’est sûr, peut-être pas plus que l’humanité toute entière.