Press "Enter" to skip to content

Il faut obliger Jacques Attali à fumer!

Le monde entier n’en peut plus de supporter cet olibrius que personne n’envie à la France. Jacques Attali, c’est l’andouille de service que tous les gouvernements se refilent et qui a coûté aux français et à l’Europe quelques années de revenus fiscaux.
Après avoir fourni des rapports façon rouleaux WC à Nicolas Sarkozy, induit en erreur François Mitterrand, berné les européens, Jacques Attali préconise d' »interdire la production, la distribution et la consommation de tabac », un produit qui fait chaque année 5 millions de morts dans le monde, estimant que le bilan économique, négatif au départ, serait ensuite positif. Lorsque l’on connaît les multitudes de théories de ce gugus, les unes s’opposant aux autres selon l’humeur, on peut se dire que tout ça n’est qu’un écran de fumée…
« Bien pire que le Mediator : le tabac », écrit Jacques Attali qui juge en effet « ahurissant » que personne ne se demande « pourquoi on ne traite pas avec la même sévérité un produit totalement inutile, à la nocivité aujourd’hui avérée, consommé chaque jour par 1,3 milliard de personnes dans le monde et qui fait chaque année 5 millions de morts, soit plus que le sida et le paludisme réunis ? »
Le médiator c’est sur ne provoque pas le même plaisir que le tabac. Mais peut-on parler de plaisir à un type comme Jacques Attali dont le physique ferait fuir la plus persévérante péripatéticienne.
On passera sur les détails des milliards d’euros que l’on perdrait au début mais que l’on regagnerait ensuite, bref de l’Attali classique. Certaines voix s’étaient élevées pour faire interner ce mal-comprenant, ce sont aujourd’hui les fumeurs, les industriels, les perceptions et plus généralement tous les individus épris de liberté qui suggèrent que l’on fasse avaler l’équivalent d’une cartouche de cigarettes chaque jour afin que pour une fois Jacques Attali serve à quelque chose, un cobaye!
Jacques Attali, animal de laboratoire, ça lui sied beaucoup mieux qu’économiste…