Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy, Rêveur ou stratège?

Dans sa conférence de Presse consacrée au G20, Nicolas Sarkozy sur un ton prudent et posé n’en développe pas pour autant de petites ambitions.
Président de ce G20 durant une année, Nicolas Sarkozy veut profiter de cette mandature pour se propulser dans l’élection présidentielle de 2012 et apparaître très au-dessus de la mêlée pour égaler voir dépasser DSK, président du FMI.
C’est donc un Nicolas Sarkozy qui nous dévoile sa vision d’un monde solidaire, responsable, en complète opposition avec la jungle qui règne aujourd’hui. Mais dans cette jungle, un des acteurs principaux s’appellent Nicolas Sarkozy, celui-là même qui s’insurge alors les banques françaises enfreignent la loi et ne sont que des châteaux de cartes, la sécurité sociale émettant des titres pour résorber son déficit et ce qui va devenir l’égal de l’emprunt russe entraînant la ruine de nombreux petits épargnants, son ancien ministre du budget mêlé à d’innombrables magouilles, qui peut croire à un tel discours?
Nicolas Sarkozy nous parle d’harmonisation des monnaies alors que la zone euro s’engage dans une crise sans précédent et que les chinois n’entendent céder sur rien, Barack Obama vient d’en avoir un aperçu.
Le président français voudrait dicter une ligne de conduite aux pays émergents leurs promettant une aide en cas de difficulté alors que la France n’a pas réussi à présenter un budget en équilibre depuis plus de trente ans et un taux d’endettement qui avoisine les 80% du produit intérieur brut…
Une vieille idée du G7, celle de taxer les transactions financières, est probablement ce que Nicolas Sarkozy a considéré comme un coup de génie de cette conférence de Presse.
Nicolas Sarkozy avait averti que cette conférence de Presse ne porterait pas sur la politique intérieure et de l’élection de 2012; en fait il n’a été question que de cela.