Press "Enter" to skip to content

Un bon point pour Coppé, il évince Paillé.

Dans tous les partis politiques, à l’image d’un peuple qui compose une nation, il y a quelques esprits supérieurs, et une majorité de simples d’esprit qui grâce à une ambition démesurée s’échelonne de celui que l’on qualifie d’abruti jusqu’à l’élite. Entre « l’élite » ou les « élites » titre ou ils se sont promus eux-mêmes et les abrutis ou simples d’esprit, la marge est étroite pour ne pas dire inexistante. tout est dans la présentation, l’éducation.
A droite, à l’UMP, un exemple particulièrement frappant car toujours en avant du fait de son ancienne fonction de porte parole, Dominique Paillé!
Bonne présentation, un sourire aux lèvres en permanence affiché, et à chaque propos de cet individu, on se pose la question, qui l’a choisi pour représenter le parti?
Usant de citations, mais ne les attribuant pas aux bons auteurs, ce type respire la bêtise mais toujours sur le bon ton.
Aujourd’hui Jean-François Copé lui a supprimé son poste de porte-parole de l’UMP, et c’est évidemment une preuve que dans ce parti, il en reste un de lucide.
Aussi sec pourrait-on dire, Dominique Paillé s’est défini comme venant « de gauche » alors que le nouveau secrétaire général du parti majoritaire est, selon lui, « très à droite » et de déclarer:
« Je respecte son cheminement, je lui demande bien évidemment de respecter le mien, nous allons apprendre à vivre ensemble ».
On y comprend plus rien, Eric Besson élite du PS un temps, actuellement pilier de l’UMP, on apprend aujourd’hui que Dominique Paillé est un transfuge du PS; à quand la révélation que DSK est membre de l’UMP?