Press "Enter" to skip to content

Martine Aubry, l’Inutile!

Pauvre Martine Aubry, réduite à dire n’importe quoi pour faire parler d’elle. Jacques Delors si posé, si discret doit encore se demander comment il a pu engendrer une telle engeance…
Aujourd’hui Martine Aubry nous apprend qu’elle demande  » la libération immédiate du cinéaste iranien Jafar Panahi et l’abandon de l’ensemble des mesures restrictives de liberté et de création dont il est victime. »
Elle ordonne en quelque sorte, mais à qui? Ahmanidejad ne connaît pas toutes les gourdes françaises, et de toutes les façons il n’obtempère pas devant l’ensemble de la communauté internationale, alors une Martine Aubry…
Bien évidemment, on l’aura compris, n’ayant rien à dire, se cherchant une posture, Martine Aubry voudrait faire croire qu’elle a une certaine importance alors qu’elle n’a aucune. Elle n’a pas inventé ce concept pratiqué depuis très longtemps en politique, et magnifiquement comté dans les fables de La Fontaine. Ségolène Royal, il y a quelques semaines sommait Nicolas Sarkozy de faire telle ou telle chose, mais personne ne l’a rapporté au Président de la République, jugeant que ce n’était pas encore l’avènement de la république des gourdes, la bananière suffit!