Press "Enter" to skip to content

La France, pays des inégalités, Dati en use…

La France entière a ri gentiment du lapsus de Rachida Dati concernant une fellation alors qu’elle parlait d’inflation, domaine qu’elle connaît si peu.

Un homme, amusé de cette histoire et poussant un peu le bouchon a envoyé un mail à Rachida Dati pour lui demander une inflation. Pas très fin, pas très malin, quoi qu’il en soit, Rachida Dati n’a pas le sens de l’humour et on peut se demander si son parcours politique ne lui est pas monté à la tête: assurément oui.
L’auteur du mail, tel un braqueur de banques a été arrêté à l’aube la semaine dernière par la police judiciaire de Lyon. Menotté, appartement perquisitionné, ordinateur saisi, et deux jours de garde à vue, déferment au parquet, placement sous contrôle judiciaire et citation à comparaître le 3 décembre pour outrage à personne chargée d’une fonction publique.
Bigre, on ne rigole pas avec les personnes chargée d’une fonction publique, vous comprendrez pourquoi en plus de l’appât du gain, ils veulent tous en être.
Pour le mentor de Rachida Dati, Nicolas Sarkozy, on peut traiter les gens de racaille, de pauvre con, mais à l’égard des politiques, déférence et respect sont de mise…
L’outrage est caractérisé dès lors qu’une expression est de nature à rabaisser la considération réservée à une personne publique. En l’espèce, c’est Madame Dati en tant que député européen qui est visée à travers sa messagerie», justifie le procureur de la République de Valence, Antoine Paganelli.
En quoi la fellation rabaisserait qui que ce soit personne public ou privée, la compagne du procureur appréciera.
On l’aura compris, en France, les politiques peuvent vous insulter, la police vous humilier, le simple citoyen n’a juste que le droit de voter.