Press "Enter" to skip to content

Grèves, Retraites, la CGT a fini de jouer ?

Les éboueurs ont repris le travail, les dépôts de carburant se débloquent et trois raffineries reprennent le travail. Les grévistes s’essoufflent pour ne pas dire jettent l’éponge.
Le gouvernement ne peut plus reculer, ne doit pas faire la moindre concession, les journées de grève ont tant coûté au Pays, (quelques milliards d’euros difficile à chiffrer), alors que l’économie est déjà en faillite, les français ne comprendraient pas un tel gaspillage pour une réforme qui de toutes façons est nécessaire et « provisoire ». Il faudra y revenir dans quelques années (nouvel allongement), autant habituer les adhérents de la CGT tout de suite à ne rien obtenir. Une leçon à méditer pour le port de Marseille qui ne va devenir à terme qu’un port de plaisance….
L’intelligent Jean-Claude Mailly de Force ouvrière que l’on devrait appeler Faiblesse ouvrière, déclarait qu’il n’y avait qu’à envoyer la facture du coût des grèves à Nicolas Sarkozy, on se demande comment il peut y avoir encore des syndicalistes….
Eric Woerth quant à lui affirmait « La réforme des retraites, c’est moi », répondant au au même syndicaliste (JC Mailly), selon qui le conseiller social de l’Elysée Raymond Soubie est le « vrai ministre du Travail, puisque tout se décide à l’Elysée ». Pour une fois qu’Eric Woerth avoue quelque chose….
Nicolas Sarkozy au plus bas dans les sondages de popularité 30%, va jouer la carte de la fermeté qu’il pourra étaler en 2012 à tous ceux qui reprochent les faiblesses successives aux gouvernements précédents. N’ayant pas beaucoup d’atouts dans sa manche, il ne négligera sûrement pas cette bonne carte, ridiculisant les syndicats au passage qui ne représentent que 7% de la masse syndicale.