Press "Enter" to skip to content

Le PS pris en flagrant délit…

Le PS dont la mauvaise foi se révèle jour après jour, hier Martine Aubry qui faisait expulser des Roms à Lille alors que le PS à l’assemblée nationale s’insurgeait des mesures prises par le gouvernement, aujourd’hui sur les blocages organisés des grévistes.
La grande majorité de la population qui veut se rendre au travail, la liberté de circuler, le PS en a cure défendant les bloqueurs de dépôt de carburant, les ralentissements escargots, sauf lorsqu’ils sont directement concernés. Le PS marche en bon politique au sondage. Si 65% de la population soutient une grève, le PS s’en fait le chef d’orchestre. Si les citoyens d’une ville, par exemple Lille se plaignent de la présence des Roms, la maire PS de la ville, Martine Aubry demande, ordonne l’évacuation de ces pestiférés.
A Marseille, les grévistes bloquent depuis 12 jours les deux centres de transfert d’ordures ménagères. Rien de choquant, on a l’habitude dans cette ville dépotoir des mauvaises odeurs et des rats gros comme des lapins…
Pour les futures élections, par contre ce n’est pas bon, et Eugène Caselli en est conscient. Il a donc demandé au préfet de donner la cavalerie contre ces mécréants. A ces détracteurs qui lui font remarquer cette étonnante contradiction au sein du PS, il rétorque que ce n’est pas la même chose, qu’il y a un risque sanitaire, alors que les autres risques il s’assied dessus…
« Ce fut une décision difficile à prendre », précise l’agglomération. Pour celle-ci, il a fallu trouver « un point d’équilibre entre le combat national contre la réforme des retraites et la responsabilité de l’élu. « Les conséquences d’une grève longue ne doivent pas mettre en péril l’hygiène publique, la santé et la sécurité des concitoyens ». Depuis quand les élus en général sont-ils responsables et les élus du PS en particulier.
Martine Aubry ne purge pas de peine de prison à ce qu’on sache pour l’escroquerie électorale qui a coûté une fortune à la nation.
Les deux centres situés aux Aygalades et à Bonnefoy sont occupés depuis lundi pour l’un, mercredi pour l’autre, par des agents territoriaux (privilégiés pour les retraites comme pour les heures de travail) en grève à l’appel de l’intersyndicale CGT, CFDT, SDU 13, FSU, UNSA.
Marseille, une ville ou il ne fait pas bon vivre…ni travailler.