Press "Enter" to skip to content

En pleine grève, la CGT prend une giffle.

Le tribunal de Nanterre a autorisé vendredi la société Total à fermer la raffinerie de Dunkerque.
Le jugement règle en sa faveur un litige avec les syndicats, qui se prévalaient d’une précédente décision de justice prononcée en juin 2010 à Douai et qui ordonnait le redémarrage de la raffinerie, sous peine d’une sanction de 100.000 euros par infraction constatée.
En février, un mouvement de grève avait frappé pendant une semaine toutes les raffineries de Total en France pour protester contre le projet de fermeture définitive, grève qui n’a servi à rien sinon à faire perdre de l’argent à tout le monde, sauf à Bernard Thibault, seul bénéficiaire des grèves.
Total, bon prince a promis la création de trois nouvelles activités, un centre d’assistance technique aux opérations de raffinage, une école de formation et l’exploitation d’un dépôt pétrolier, ou il sera beaucoup plus facile… de virer les membres de la CGT.