Press "Enter" to skip to content

Pierre Mauroy au sénat donne raison à Sarkozy

L'ancien Premier ministre Pierre Mauroy est mort | Dernière minute ...

Le sénateur PS du Nord, Pierre Mauroy, a défendu au Sénat la retraite à 90 ans…
Pour la plupart des sénateurs, partiellement gâteux, ils ne sont pas disposés à prendre leur retraite n’ayant rien compris au taux plein, à la pénibilité, Eric Woerth faisant exprès de les embrouiller.
Pierre Mauroy est l’exemple type de la démonstration Sarkozienne du nécessaire allongement de l’âge de la retraite.
L’ancien premier ministre de François Mitterrand, probablement celui qui a coûté le plus cher aux contribuables, a aujourd’hui 82 ans et n’envisage pas d’arrêter de palper les 15000 euros que lui verse le sénat chaque mois. Il est normal qu’il revendique la retraite à 90 ans.
« C’est la loi la plus importante peut-être de la Ve République, celle qu’attendaient les Français », a lancé l’ex-Premier ministre. « La liquider en catimini de cette façon, ce n’est pas possible ». « Nous pensons que c’est un droit presque fondamental », a-t-il dit, la voix parfois enrouée par l’émotion. « Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons tout de suite proposé la retraite à 90 ans. . « Nous sommes partisans d’une réforme. Nous savons bien que les conditions ont changé. Mais ce n’est pas une raison pour effacer cette ligne de vie, cette ligne de combat », selon l’ancien numéro un du PS, âgé de 82 ans.
Gros Quinquin veut bien réformer mais pas si brutalement; peut-être accepterait-il un départ à la retraite à 85 ans?
Nicolas Sarkozy n’a pas encore réagi à cette ouverture sénatoriale.

Dernière minute:
L’examen du projet de réforme des retraites piétinait jeudi au Sénat, l’opposition de gauche faisant volontairement traîner les discussions, quand une erreur de vote d’un sénateur centriste est venue animer les débats, entraînant le rejet d’un article phare du projet.
Le sénateur centriste de Mayotte, Adrien Giraud, qui avait les délégations de vote de l’ensemble de son groupe, a en effet voté, par erreur, contre l’article quatre du projet, qui porte sur les modalités d’allongement de la durée de cotisation jusqu’en 2020. Adrien Giraud 74 ans n’avait lui non plus pas tout compris!

Article sponsorisé par Sonotone, Contrat Obsèque, Stéradent, Allo couches.