Press "Enter" to skip to content

Lycéens en grève ou l’école buissonnière?

Le Télégramme - Lesneven - Le Cleusmeur. Des lycéens en grève

Pratiquement à chaque grève, les lycéens facilement manipulés par le PS se joignent au mouvement.
Chahuter est plus excitant qu’aller en cours, et Ségolène Royal comme tous les leaders de la gauche l’ont compris et en use…
Alors que les salariés syndiqués ont repris le chemin de leurs entreprises, au contraire, ce Jeudi, il y a plus de lycées bloqués ou perturbés que mercredi et à peu près autant que mardi dernier.

Les lycéens, les plus cancres profitent de l’aubaine pour sécher les cours en se dispensant du mot d’excuse des parents.
Appelés mardi soir par Ségolène Royal à descendre dans la rue, appel que condamnait Jean-Marc Ayrault le maire de Nantes et président du groupe PS à l’assemblée.
Les lycéens ont reçu le message 5 sur 5. C’était donc 400 lycées bloqués aujourd’hui, il est vrai sur plus de 4000.
Depuis, Jean-Marc Ayrault en fin politique est revenu sur sa déclaration, afin de ne pas nuire à l’unité du PS et à sa brillante carrière.

Jean-Marc Ayrault adhère au Parti socialiste en 1971, à 21 ans. Il est élu conseiller général à 26 ans, puis maire de Saint-Herblain en 1977. À 27 ans, il devient le plus jeune maire de France d’une commune de plus de 30 000 habitants. Tout cela ressemble à un certain Sarkozy. En 1989, il se porte candidat à la mairie de Nantes qu’il emporte.
Parallèlement à son fauteuil de maire, il est élu député en 1986. Membre du bureau exécutif du Parti socialiste depuis 1979, il a été président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains en 1992. En 1995, il préside pour 2 ans l’Association des maires de grandes villes de France, avant de devenir président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale en 1997.

Le cumul des mandats, ça ne lui fait pas peur à Jean-marc Ayrault à croire que dans toutes ces fonctions il n’y fait pas grand chose….

Il est réélu député le 17 juin 2007 dans la troisième circonscription de la Loire-Atlantique pour un septième mandat consécutif. Il est reconduit le 25 juin 2007, pour la troisième fois, comme président de groupe, devenu le Groupe socialiste, radical, citoyen et apparentés. Le 27 juin 2007 il annonce la création d’un contre-gouvernement qu’il préside. Il brigue un quatrième mandat de maire lors des élections municipales de 2008, la liste qu’il conduit obtient dès le premier tour du 9 mars, 55% des suffrages,

Au fait, Jean-Marc Ayrault est contre la réforme de l’âge des retraites,; à 60 ans, il va être pour lui temps de tirer sa révérence.