Press "Enter" to skip to content

les Lycéens manipulés par le PS, veulent la grève.

Ce lundi les organisations lycéennes ont manifesté leur intention de se joindre à la grève des transport et autre.
Comme à chaque fois, l’opposition, en particulier quand elle est socialiste, pousse les lycéens, les étudiants à en rajouter.
On se souvient des leaders socialistes donnant leurs consignes aux meneurs « il faut foutre la m…. au maximum », lorsque Bruno Julliard menait la danse, déclarant qu’il agissait pour aucun parti et qu’il n’avait aucune ambition politique!
Il est aujourd’hui membre du conseil de Paris et adjoint au maire de Paris, chargé de la jeunesse. Il est élu dans le XIIIe arrondissement depuis mars 2008, sur la liste du Parti socialiste. Depuis le Congrès de Reims de 2008, il est aussi secrétaire à l’éducation du Parti socialiste.
Bruno Jullliard, un sous-marin du PS comme l’étaient tous les meneurs de manifestations estudiantines, exemple Assouline élu sénateur quelques temps après sans que cela fasse scandale…
« La mobilisation demain va être massive. Il y a de nombreuses assemblées générales, preuve du désir des lycéens de mettre la pression sur le gouvernement », a dit à Reuters le président de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), Massira Baradji.
« Si nous n’avons pas de réponse, nous amplifierons le mouvement », a-t-il prédit.
Un avis partagé par Victor Colombani, président de l’Union nationale lycéenne (UNL).
« On verra demain, mais la mobilisation est là et il n’y a pas de raison que ça s’arrête », a-t-il déclaré à Reuters.
On aura compris que cette fois aussi, le PS manipule, la retraite n’étant pas le sujet qui passionne les 15-25 ans.
.