Press "Enter" to skip to content

Free refuse d’être un auxiliaire de justice….

Free condamné pour de l'illimité limité

Enfin un opérateur que l’on ne pourra pas taxer de collabo, Free !
Le fournisseur d’accès à Internet refuse de faire parvenir les avertissements émis par l’Hadopi. Ce en quoi il a raison, son rôle n’est pas d’être le bras d’une justice discutée et discutable.
Les autres fournisseurs d’accès ont décidé de collaborer, alors que Free déclarait: » nous nous contenterons juste de respecter la loi”.
En cause, les premiers courriels émis par Hadopi, que les fournisseurs d’accès à Internet sont priés de transmettre à leurs clients.
Free se justifie en revendiquant le respect de la confidentialité des données personnelles, et encore une fois, il n’a pas à être l’instrument du gouvernement.

Frédéric Mitterrand, le ministre de la Communication, parle d’un comportement “inacceptable” et il s’y connaît, c’est même une marque de famille!
Il déclarait: » ce sont les internautes eux-mêmes qui risquent d’être pénalisés. Si le courriel n’arrive jamais à destination, et si le piratage continue, c’est une lettre recommandée qui part, avant une amende et une suspension de la connexion.’

Frédéric Mitterrand en flic, est beaucoup mieux qu’en ministre de la culture!