Press "Enter" to skip to content

Jérôme Kerviel, 2 poids 2 mesures…

Societe Generale rogue trader Jerome Kerviel appeal dismissed ...

Jérôme Kerviel, l’ex trader de la société générale vient d’écoper d’une peine de prison dont trois ans fermes!
C’est cher pour quelqu’un qui ne s’est pas enrichi personnellement, c’est très cher comparé aux sentences inexistantes des hommes et femmes politiques convaincus d’enrichissement personnel !
Pourquoi une peine aussi dure, sûrement pour dédouaner totalement la société générale de toutes responsabilités…

Et pourtant on se demande comment les opérations faites par Jérôme Kerviel, étant donné leur volume, la durée et leur absence de contrepartie, n’ont pas été enregistrées et analysées par les systèmes de comptabilité de la banque et du marché financier.
Monsieur Daniel Bouton (le patron de la SG) expliquait qu’ il y avait « une entreprise dans l’entreprise » et M. Kerviel avait été employé au back office et il avait conservé des mots de passe lui permettant de valider lui-même ses opérations frauduleuses.
Soit, mais si les opérations frauduleuses, qui portaient en réalité sur l’achat et la vente de warrants, (effets de commerce), n’ont pas figuré dans la comptabilité de la banque comme « effets à payer » et « effets à recevoir » au fur et à mesure que les options étaient prises, cela indiquerait qu’il existait des opérations boursières et des comptes qui restaient extra comptables.
les « matelas » dont parle Jérôme Kerviel au cours de ses auditions ainsi que le « défaut de reporting  » dans le rapport de Christine Lagarde, indiqueraient que la Société Générale est dans l’illégalité !

Les règles de comptabilité interdisent à une entreprise de tenir des comptes d’achat et de vente indépendants et de n’enregistrer que les soldes soldes au moment des paiements.
Cela consiste à minorer le chiffre d’affaires réel et de fausser le rapport comptable entre les engagements de l’entreprise et ses fonds propres, ou entre son chiffre d’affaires et son bénéfice.
Mais ça, c’est le fonctionnement habituel de toutes les banques….

Pour rassurer le client des banques, Il est plus simple d’envoyer une personne au trou, que de lui expliquer qu’en déposant ses économies à la banque, il joue avec le feu…