Press "Enter" to skip to content

Philippe Séguin quitte la république bananière…

Philippe Séguin est décédé, et c’est un cortège d’éloges à son égard, dont la meilleure est celle de Jean-Louis Debré…

Jean-Louis Debré, planqué comme président du Conseil constitutionnel s’exprime:
« Philippe Séguin a marqué la vie politique française depuis de nombreuses années, c’était une personnalité forte, complexe, capable de résister, capable de dire non mais surtout il y avait chez lui une certaine idée de la France, un grand respect de la République et surtout le désir ancré profondément de faire en sorte que la France, la nation française soit respectée, forte et fière ». Il a marqué la vie politique « par sa capacité d’indépendance de résistance. Il avait une exigence très haute, il voulait que l’Etat soit respecté et dans tous ses postes, aussi bien comme ministre, président de l’Assemblée nationale, premier président de la Cour de comptes, il a fait en sorte que les institutions de l’Etat soit respectées ».

Pour le coup, on a appris quelque chose!

Philippe Séguin, capable de résister, mais résister à quoi étant donné qu’il s’est toujours parfaitement inséré dans tous les pouvoirs de droite, il suffit pour s’en convaincre de lire les fonctions énumérées plus haut.

L’assemblée nationale qu’il a présidé n’est pas le grand Guignol que depuis quelques mois ou quelques années!

La France est une république bananière, et cela aussi ne date pas de la dernière décennie!

Non, Philippe Séguin était un homme politique professionnel ce qui veut tout dire, et il est mort, ce qui très triste pour ses proches, un point c’est tout!