Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy affiche son incapacité économique

Nicolas Sarkozy a gagné l’élection présidentielle en inventant un nouveau concept de communication, poser une question à la cantonade, question que tout le monde se pose mais sans jamais apporter de réponse.
Vous trouvez normal qu’un criminel soit dans la rue alors qu’il n’a pas purgée sa peine?
Vous trouvez normal que quelqu’un qui travaille 45 heures par semaine ne gagne pas plus que celui qui travaile 35 heures?
Et ainsi de suite dans tous les sujets il a opéré de cette manière, et forcément tout le monde ne peut être que d’accord.

Ce système trouve ses limites lorsqu’on parle de sujets internationaux et en particulier de sujets économiques.

Ayant épuisé le stock de réformes à annoncer et qu’il n’a pas ou ne fera pas,
le chef de l’état se cherche un autre cheval de bataille histoire d’occuper le terrain médiatique et de noyer le poisson (problèmes français du chômage et de l’économie) qu’il a trouvé dans le désordre des monnaies en pensant au dollar qui est très faible .

Nicolas Sarkozy a donc promis, (on ne lui demandait rien) jeudi matin, d’ouvrir un grand chantier international lorsque la France présidera le G8 et le G20 en 2011.
Pas bête on gagne du temps tout en sachant pertinemment qu’il ne peut rien faire, les USA produisant chaque jour du dollar comme des petits pains.

le chef de l’état s’exprimait en ouverture du colloque «Nouveau monde, nouveau capitalisme» organisé par son ministre Eric Besson.
Colloque, Commission sont les deux mamelles de Nicolas Sarkozy.

Pour l’action, c’est promis juré, c’est en 2012!