Press "Enter" to skip to content

Copenhague, le fiasco attendu.

Copenhague n’a pas démenti l’article d’El Dia de la Republica Copenhague, une fumisterie…, une sauterie avec 120 souverains qui ont consommé à outrance et se promettant de remettre ça à une prochaine occasion…

Greenpeace nous fournira la conclusion:
« Cette déclaration ne vaut pas la feuille de papier sur laquelle elle est écrite. Et les coupables le savent bien, qui se sont vite enfuis en avion, chez eux, la honte au front », a réagi l’organisation dans un communiqué.

Un vague texte a été édité en dernière minute ne reprenant ni l’objectif global de réduction des émissions de CO2 de 50% d’ici 2050, rejeté par la Chine et l’Inde, ni l’idée d’une Organisation mondiale de l’Environnement défendue par l’Europe qui adore la multiplication des administrations inutiles et coûteuses.

Un texte qui n’engage à rien, seulement pour justifier l’énorme dépense de cette couillonnade, qui tout de même contenté Nicols Sarkozy qui jugeait « positif » l’accord de Copenhague, même s’il « n’est pas parfait ».

A petit chef d’état, petite ambition!