Press "Enter" to skip to content

Henri Guaino déstabilise un gouvernement bancal

Toute la Presse relate une dispute qui s’est produite mercredi entre les deux hommes, Henri Guaino et Raymond Soubie dans le salon vert de l’Elysée, lors de la réunion du cabinet présidentiel qui a lieu chaque matin, sous la direction de Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée.

Raymond Soubie reproche à Henry Guaino son soutien à la pétition d’intellectuels parue dans Le Journal du dimanche en faveur du maintien de l’histoire en terminale S, et l’accuse de « déstabliser » ainsi le gouvernement et le président.

« Le président est seul qualifié pour me juger », lui a répondu Henri Guaino, ajoutant qu’il « préfère avoir le soutien d’Alain Finkielkraut et Max Gallo (signataires de la pétition) que celui du Sgen-CFDT ».

Ce fut « un clash comme on n’en connaît qu’une fois par an à l’Elysée. Et encore », confiait un témoin de la scène au quotidien.

Comme on peut le constater, les hommes du président sont au travail et traitent des sujets importants…

Il serait temps d’évacuer tous ces personnages au pôle emploi ou à un des deux autres…