Press "Enter" to skip to content

Delanoë, entre Huchon et Flam…

Mireille Flam une ancienne adjointe de Bertrand Delanoë qui coûte tout de même un million et demi d’euros aux parisiens est probablement une élève de Jean-Paul Huchon…

Ils ont bien fait de reconduire le maire sortant pour sa bonne gestion.

Il est vrai qu’à Paris et dans sa région, on aime bien les socialistes débrouillards, Jean-Paul Huchon en est le brillant exemple.

Dans une affaire d’attribution du marché de la collecte des déchets dans la capitale, le maire de Paris a été entendu mardi matin par la brigade financière, comme témoin, pour l’instant.

Une de ses anciennes adjointes, Mireille Flam, qui est la principale accusée dans cette affaire, à qui il est reproché un favoritisme dans l’attribution en 2005 du marché pour la gestion de déchetteries et la collecte des encombrants.

Deux sociétés, Derichebourg-Polyurbaine, et le gestionnaire sortant Epes (Entreprise parisienne d’enlèvement et de services)soumissionnent pour le contrat. La mairie coupe la poire en deux et divise le marché en deux lots, un pour chaque entreprise, histoire probablement de ne pas faire de jaloux.

Mais là ou ça pédale, ce qui n’a rien d’étonnant à Paris, c’est que la société Epes, qui estime avoir fait la meilleure offre, conteste la décision et demande une nouvelle commission d’attribution.

Refus catégorique de Mireille Flam.

Ladîte société porte alors l’affaire devant le tribunal administratif de Paris, qui lui donne raison et condamne la Ville à lui verser un dédommagement de un million et demi d’euros.

Une juge d’instruction Sylvie Legendre est chargée du dossier pénal et ne tarde pas à mettre la pauvre Mireille (pas si pauvre pense la juge) en examen pour favoritisme.

Bertrand Delanoë apporte tout son soutien à cette élue soupconnée de corruption, et c’est pour le moins, troublant…

Q