Press "Enter" to skip to content

Sarkozy veut museler la Presse Francaise

Nicolas Sarkozy aime qu’on le flatte, qu’on le vante, qu’on s’extasie, mais n’est-ce pas demander l’impossible?

Le journaliste Vittorio de Filippis qui travaille pour le journal Libération de Laurent Joffrin, n’aime pas particulièrement la politique de Nicolas Sarkozy, et le président lui a fait part de son mécontentement.

C’est donc à l’aube que des policiers ont fait irruption au domicile du journaliste, l’ont menotté (des fois qu’il dégaine sa plume) non pas pour une affaire de drogue, ou d’attaque à mains armées, ou de détournement de fonds publics, non pour une affaire de diffamation…

En France, le détournement de fonds publics est un sport que pratique toute la classe politique, et naturellement il ne saurait être question de menottes pour ceux-là.

Nicolas sarkozy qui compte également contrôler l’AFP, les banques qui n’acceptent pas que la presse révèle leur fonctionnement pour le moins discutable (affaire Caisse d’Epargne-Médiapart) l’information en république bananière francaise semble bien compromise.

Les colonnes du El Dia de la republica resteront ouvertes aux journalistes soucieux de leur intégrité.