Press "Enter" to skip to content

Le Figaro révèle les rouages d’un état bananier, la France.

Le journal bien connu, le Figaro qui soutient la république bananière quand elle penche à droite, et qui vient de se repentir pour avoir bricolé une photo de Rachida Dati, ne s’est pas rendu compte que dans l’article suivant, il en faisait l’éclatante démonstration.

« Les anciens premiers ministres seront désormais récompensés du grade de Grand officier de la légion d’honneur à condition d’être resté au moins deux ans à Matignon. Ce qui exclut Dominique de Villepin… à quinze jours près.

Les rivalités politiques n’appartiennent pas qu’à la gauche… Un nouvel épisode dans la guerre entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin en témoigne, comme le publie Le Monde. Signé par le président de la République, le décret paru au Journal officiel du 22 novembre prévoit que «la dignité de grand officier [de la Légion d’honneur] appartient de plein droit aux anciens premiers ministres qui ont exercé leurs fonctions durant deux années au moins».

C’est la durée fixée qui attire l’attention : «deux années au moins». Dominique de Villepin sera privé de cette distinction puisqu’il a quitté Matignon un an, onze mois et quinze jours après y être entré. Il ne remplit donc pas les conditions présidentielles à quinze jours près ! Est-ce une pure coïncidence? Le décret intervient alors que Dominique de Villepin, renvoyé devant le tribunal dans l’affaire Clearstream, accuse Nicolas Sarkozy d’avoir abusé de ses fonctions. Le chef de l’Etat est partie civile dans l’affaire pour laquelle l’ancien premier ministre est poursuivi.

A l’inverse, Alain Juppé, qui est resté deux ans et quinze jours, sera élevé à la dignité de grand officier. Tout comme Pierre Mauroy, Michel Rocard, Edouard Balladur Lionel Jospin et Jean-Pierre Raffarin. A l’instar de Villepin, Laurent Fabius (un an et huit mois) et Edith Cresson (dix mois et quinze jours) ne seront pas récompensés, comme le note Le Monde. Reste désormais à François Fillon de tenir à la tête du gouvernement jusqu’au 17 mai 2009, pour obtenir la récompense. »

A quand des poursuites pénales automatiques pour les premiers ministres qui ont plongé le pays là ou il est, depuis plus de quarante ans?