Press "Enter" to skip to content

Quantum of solace, Bond, James Bond est mort.

Quantum of solace, le dernier James Bond avec Daniel Craig rassemble tous les ingrédients du navet.

Une histoire d’organisation secrète qui ressemble à la Lyonnaise des eaux, une vieille vendetta de James Bond avec l’épisode précédent, une directrice d’agence d’espionnage pour troisième âge, non rien ne nous aura été épargné.

Si d’ordinaire les 007 précédents nous faisaient découvrir les plus belles places du monde, les gadgets dont tout le monde rêve, une voiture inaccessible tout autant que les james Bond’Girls, dans Quantum of solace rien de tout cela!

Un Daniel Craig aux prises avec des problèmes personnels, toujours crasseux ou sanguinolent, des scènes d’action bidon ou le metteur en scène s’est contenté d’accélérer le défilement, ce qui devrait à son sens donner un rythme au film, et qui en fait permet de ne rien voir ou plus exactement de voir qu’il n’y a rien à voir.

Lamentable, ce dernier James Bond marque probablement la fin d’une légende que seul Sean Connery aura su interpréter.