Press "Enter" to skip to content

L’Europe sous le feu nucléaire

Après l’accident de Tchernobyl ou le nuage était sagement resté chez les Russes, dixit les autorités françaises, il ne se passe pas une semaine sans incident nucléaire dans toute l’Europe alors que celle-ci juge bon de garder le silence et de ne surtout pas prévenir les populations…

C’est ce qu’on appelle la transparence!

Cette fois-ci, c’était en Slovénie à Kisko et comme d’habitude, les communiqués annoncent qu’il n’y a aucune incidence sur l’environnement et que le système européen d’alerte a bien fonctionné…

En fait, cet incident sur le système de refroidissement a d’abord été annoncé comme un exercice et que le système « Ecurie » créé en 1987 a parfaitement rempli son rôle, une petite lumière s’est allumée!

L’Autriche qui est voisine de la Slovénie se plaint régulièrement des disfonctionnement du système nucléaire Slovène sans que la commission européenne ne fasse quoi que ce soit.
Il est vrai que les commissaires européens brillent plus dans les réceptions que sur le terrain.

On se souvient après les attentats du 11 septembre la prise de conscience de la fragilité des centrales en cas d’attaque aérienne, prise de conscience vite rangée au fond d’un tiroir.

La planète Terre mourra comme elle est née, dans le feu nucléaire, et ce ne sont pas les foutaises comme le Grenelle de l’environnement qui changeront les choses…