Press "Enter" to skip to content

La Corse peut-elle subir Jacques Séguéla ?

La Corse, magnifique petit pays peut-elle tout supporter ? Bien sur que non, et l’irresponsabilité des autorités qui ont délivré le permis de construire de Séguéla ne va pas favoriser la confiance entre le peuple Corse et l’administration française.

Pour le français moyen, qui est Jacques Séguéla ?

le champion de la lampe à bronzer, l’andouille que toutes émissions qui n’ont rien à proposer invitent, le fervent supporter de Ségolène Royal au premier tour des présidentielles et le tout aussi fervent supporter de Nicolas Sarkozy au second tour…

Chez Havas, c’est également l’homme de toutes les vestes.

Dernièrement, il jouait le rôle de mère maquerelle dans la magnifique histoire d’amour entre Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, dont il s’est largement vanté sur toutes les stations radio.

En février, ce triste personnage a fait démarrer la construction d’une villa de 570 m2, sur un terrain de deux hectares situé à Cala Longa, entre Bonifacio et Porto-Vecchio, à quelques encablures de l’île de Cavallo.

L’administration avait d’abord jugé qu’il fallait laisser le site dans son état naturel et interdit la construction, sans prendre en compte la nuisance intellectuelle, mais il l y a huit jours Jacques Séguéla a gagné un recours et le permis a été validé.

C’était compter sans la justice Corse, en l’occurrence représentée par un énième FLNC (filiale de GDF) qui a prévenu Jacques Séguéla que sa future maison avait une fuite de gaz…

Une affaire explosive que vont suivre attentivement tous les amoureux de l’environnement, de la culture et de la Corse.