Press "Enter" to skip to content

Sarkozy de l’Elysée, opération marketing

Un show en direct de l’Elysée pour tenter de faire oublier une année de perdue, une de plus serait-on tenté de dire.

Nicolas Sarkozy n’a toujours pas compris qu’il était président et non-plus candidat, et que le temps des promesses était révolu.

Admettant lui-même qu’il n’était pas à la hauteur de la tâche, en déclarant « on me demande de faire des choses que mes prédécesseurs n’ont pas faîtes », on aurait pu lui rétorquer, pourquoi avoir postulé à ce poste, bien que l’on connaisse la réponse, par ambition personnelle!

Une émission de 100 minutes pour tenter de relancer la vente d’un produit frelaté dont 70% des français ne veulent plus.

Pour la Chine, comme pour l’Afghanistan, le président Sarkozy n’est pas apparu comme un grand homme politique, mais après les propos de Manuel Barroso rattachant le Tibet à la Chine au nom de l’Europe, Nicolas Sarkozy pourra toujours prétendre qu’il y a pire que lui.

Pour les français, de savoir qu’ils n’ont pas le plus nul des présidents sera une piètre consolation qui ne valait pas l’envahissement médiatique de jeudi soir….