Press "Enter" to skip to content

Sarkozy, sur la voie de la lucidité et de la Rigueur.?

Après dix mois d’errance politique, de commissions inutiles et incapables, EUREKA, Nicolas Sarkozy vient enfin de comprendre que gouverner, c’est gérer !

Avec un déficit record, un endettement abyssal, il est plus que temps de prendre de véritables mesures à l’exemple du Canada et de la Grande Bretagne en leurs temps.

François Fillon a déclaré, « nous allons faire des économies partout », souhaitons qu’il se tienne à cette pertinente déclaration.

Le gros problème de Nicolas Sarkozy sera de changer les mentalités, y compris la sienne, car de ne pas avoir blâmé son copain Estrosi (un tout petit exemple) qui dépensait 135.000 euros pour un billet d’avion, prouve si il le fallait que le président de la république n’est pas économe…

Ce n’est pas un fonctionnaire sur deux qu’il faut remplacer, mais aucun, et là c’est du courage qui est nécessaire sans se préoccuper de son avenir politique…

La classe politique dans son entier est à réformer, cette bande de profiteurs qui vit aux frais de l’état, et de passer d’une république bananière à un état de droit.

Depuis dix mois, Nicolas Sarkozy a largement fait la preuve de son incompétence dans tous les domaines, mais peut-il encore changer ?

On voudrait croire que la chenille va se transformer en fourmis, bien qu’il ait du mal à prononcer le mot rigueur, et c’est pourtant le terme qui s’impose…